Les O.S.C. peuvent-elles se passer de stratégie?

Introduction

Voir l’infographie qui permet de mesurer l’importance du secteur

infographie_Le_Mouvement_associatif

Les partenaires de « jaccede.com »

  1. Quelle est la finalité de l’organisation ?
  2. Quelles sont les différentes parties prenantes ?
  3. Comment l’organisation parvient-elle à remplir sa mission ?

A – Les déterminants de la stratégie des OSC

1 Les domaines d’activité

  1. Repérez les DAS de l’organisation « Coallia »
  2. Peut-elle mener une stratégie unique pour tous ses DAS ?

2 l’objet social

  • La stratégie d’une OSC est-elle délimitée par son objet social ?
  • Comment déterminer alors l’objet social lors de la constitution de l’OSC ?

3 Les ressources financières d’une O.S.C.

Le budget des Restos du cœur

Article du journal « Le Monde » à lire

  1. Repérez les différentes sources de financement possibles  des OSC
  2. Montrez que les nouvelles technologies permettent de diversifier les canaux de récolte de fonds
  3. A quelle menace les OSC sont-elles confrontées ?
  4. Pourquoi la réduction du pouvoir d’achat des retraités a-t ’elle joué sur le financement des OSC ?
  5. La baisse des dons a-t-elle été uniforme ?
  6. Quels sont les éléments externes et internes qui ont permis à Greenpeace de connaitre une augmentation des dons ? (les classer)
  7. Pourquoi les OSC ont-elles intérêt à fidéliser les donateurs en les incitant à pratiquer des prélèvements mensuels ?
  8. Montrer que les OSC s’adapte aux changement de l’environnement qu’il soit technologique ou socioculturel.
  9. Peut-on parler de concurrence entre les différentes OSC ?

4 Les Ressources humaines

« À Pontivy (Morbihan) comme ailleurs, il est de plus en plus difficile pour les associations de mobiliser des bénévoles. La section locale du Secours catholique a même dû réduire la voilure de ses actions envers les plus démunis. Ses référents, Louis et Monique Lamour, lancent un appel à ceux qui voudraient les rejoindre.

« Les gens ne veulent plus s’investir, résultat, on n’arrive plus à recruter », déplore Monique Lamour, référente du Secours catholique pour le pays de Pontivy. Il y a encore quelque temps, la section locale comptait trente-cinq bénévoles. Aujourd’hui, ils sont dix de moins et cela s’effrite chaque année. « Les gens partent, déménagent, mais ça ne se renouvelle pas » , constate Monique Lamour. Le problème touche de nombreuses associations à Pontivy et ailleurs. Alors, ceux qui restent sont « obligés de faire plus ou de limiter les actions »

https://www.ouest-france.fr/ 26/02/2020

Source : https://association1901.fr/management/

L’écoute ne s’improvise pas et nécessite une compétence

LA FORMATION S.O.S AMITIE

L’écoute  est un art qui s’apprend !

S.O.S. Amitié dispense aux futurs écoutants une formation de qualité. Elle est un gage de sérieux pour la personne qui appelle. Pour l’écoutant, elle lui permet un enrichissement dans son évolution personnelle.

La Formation Initiale

Une formation théorique avec l’aide d’un psychologue, permet au futur écoutant de recevoir les apports théoriques nécessaires. Ainsi, il pourra acquérir les spécificités de l’écoute S.O.S Amitié, telles qu’elles sont définies dans la Charte S.O.S Amitié : écoute anonyme, confidentielle, neutre, bienveillante et empathique, non jugeante, active, non directive aussi, centrée sur la personne qui appelle (selon les principes de Carl Rogers)

Dans le cadre de cette formation, une présentation de l’historique de S.O.S Amitié et de l’association est dispensée par un formateur écoutant S.O.S Amitié.

Une formation pratique par des écoutants formateurs bénévoles complète ce dispositif.

La Formation Continue

Afin d’assurer une qualité optimum les écoutants participent régulièrement à des groupes de parole animés par des psychologues, moments de partage intenses où sont échangés les difficultés rencontrées, les questionnements, les émotions ressenties, … Ils redonnent souffle et dynamisme, et sont une formidable source d’enrichissement personnel.

S.O.S Amitié propose aussi des formations sur des thèmes spécifiques liés à l’activité d’écoute de la détresse humaine, sous toutes ses formes.

https://www.sos-amitie.com/devenir-ecoutant

B – Quels choix stratégiques pour les O.S.C. ??

Ainsi, la stratégie des O.S.C., limitée par l’objet social, a essentiellement pour but la pérennisation des ressources humaines et financières. De là, vont découler pour les OSC des choix de développement, de sources de financement, de partenariats.

1 Obtenir la reconnaissance d’intérêt général ou d’utilité publique

2 Diversifier des ressources financières

  • La vente de produits
  • L’appel aux dons : le fundraising  et de nouvelles pratiques dont  le financement participatif (crowfunding)
  • Les partenariats avec les entreprises : dons en nature, dons financiers, mécénat, mécénat de compétence.

Visionnez la vidéo ci-dessous en faisant abstraction des fautes de grammaire et d’orthographe ! Un travail d’étudiants marocains qui ne manque pas d’intérêt !!

Une idée simple mais il fallait y penser et tout le monde peut participer !

Le bilan de l’organisation Microdon

1300 Associations soutenues                   20 millions d’euros collectés                      15 000 heures données

3 Fidéliser ses Ressources Humaines

 

Issu du site : https://www.associatheque.fr/fr/association-et-benevoles/fideliser-les-benevoles.html

 

Les six piliers des bonnes pratiques de gestion des bénévoles

  • La clarification des besoins 
  • L’accueil des bénévoles 
  • L’intégration des bénévoles 
  • L’animation des bénévoles 
  • La formation des bénévoles 
  • La reconnaissance des bénévoles 

C  Faire preuve de transparence